Tout sur le Brunch

 

1

Le brunch est à l’origine anglo-saxon et nous vient des Etats Unis.

Le terme « brunch » est d’ailleurs la contraction de « breakfast » (petit-déjeuner) et de « lunch » (déjeuner).

C’est un véritable repas  où se croisent le p’tit déjeuner et le déjeuner, le salé et le sucré. Il est apprécié des lève-tards et se prend généralement le Dimanche en fin de matinée jusqu’ en début d’après midi.

Une tradition qui date du XIXe siècle

Originaire des États-Unis ,  le brunch est introduit en Grande-Bretagne en 1895 puis en France en 1980. Il est devenu populaire chez les citadins qui aimaient bien faire la grasse matinée et prendre un copieux repas à la place du petit déjeuner à l’heure du déjeuner.

Les restaurants , cafés et m grands hôtels en proposent les samedis et dimanches

À New York, le brunch est considéré comme ce déjeuner pris dans l’après-midi et accompagné du traditionnel champagne, de cocktails comme le bloody mary et le bellini.

De quoi se compose le Brunch?

brunch bangalore 2

Les principales composantes pour réussir votre brunch sont : la viennoiserie, les toasts, diverses variétés de pain, le beurre, la confiture, le miel, les pancakes, les céréales, les œufs, le Thé, le café, des gâteaux , des saucisses ainsi que tout ce que vous pouvez ajouter à votre menu. Cette liste n’est pas exhaustive d’autant  plus que chacun l’agrémente selon ses goûts et plaisirs.

L’essentiel étant de créer une association sucrée/salée attrayante et assez nourrissante pour remplacer à la fois le petit-déjeuner et le déjeuner.

L’histoire de l’oeuf Bénédictine …

On ne peut parler de brunch sans mentionné l’oeuf bénédictine, qui est présentée comme le symbole traditionnel du brunch américain…

brunch bangalore 3

 

L’oeuf Bénédictine se présente sous la forme d’un oeuf poché sur un muffin anglais, recouvert de bacon et de sauce hollandaise. Un régal pour les papilles !

Cette savoureuse association culinaire semble être née à New York dans les années 1890. Deux histoires circulent sur son origine : d’un côté on parle de Mme Bénédicte LeGrand qui, fatiguée du menu habituel du restaurant, sollicita le chef pour qu’il lui confectionne un nouveau plat. Une seconde version prétend que nous devons ces oeufs à Mr Benedict qui, souffrant d’un lendemain alcoolisé difficile, conçut ce plat en imaginant que cette association de goûts aurait un effet thérapeuthique sur son mal … En gros c’est ça!!