My first time au Filjim.

Nous avons coutume d’entendre #Vendreditoutestpermis en plus un Vendredi soir c’est fou mais je n’avais rien de prévu. Je m’apprête à rentrer la maison après une journée bien remplie lorsque je reçois l’appel d’un ami qui m’invite à prendre un verre. Là je me dis ‘Dieu ne dort pas‘. C’est ainsi que nous nous donnons rendez-vous au FILJIM. Chouette ! Un nouvel endroit à découvrir ça tombe bien .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois sur les lieux, un agent de sécurité s’avance et ouvre la portière du taxi et avec un sourire m’accompagne jusqu’à la porte principale du restaurant. Ce geste quoi qu’anodin me rassure sur la sécurité et la façon dont sont traités les clients.

Le cadre est beau et classe. Le décor et les couleurs plaisent : C’est tant mieux ! Je décide donc d’explorer un peu plus ce restaurant qui semble tenir bien des promesses. Une fois entrée, je remarque à ma droite des tables aux nappes propres et parfaitement dressées (un service de table impec’ c’est toujours un bon point); à ma gauche, je remarque le bar qui est plutôt bien fourni (Rhum, Vodka, Sirops, Wisky de tout genre) puis un mini-salon et le mini-podium sans doute installé pour l’orchestre en cas de prestations.

Je m’installe donc confortablement lorsque la serveuse vient et me propose gentiment le menu des rafraichissements. J’opte tout de suite pour un mojito alcoolisé 🙂 qui arrive 5 minutes plus tard avec des amuses-bouches. Ce soir là, j’ai pu goûter à une succulente assiette de crevettes grillées(décortiquées et bien épicées) et à une autre de viande grillée.

Mon foodiefriend* me rejoint et sans plus attendre, nous passons notre commande. Il me recommande le Chuurasco servit à l’épée accompagné de pomme sarladaises« ; qui selon lui est le best ; pour lui ce sera Purée de pommes de terre aux saucisses de foie.

Nous patientons vingt à vingt-cinq minutes et Tadaaaa! Nos plats arrivent enfin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les pommes salardaises sont un vrai délice à savourer sans modération. Tendre comme du barbapapa sans oublié son goût de miel raffiné qui s’étale sur votre langue . Les oignons confits donne un mélange de crousti-fondant aux pommes qui ne demandent qu’à être dégustée.

Le  »Chuurasco Rumsteck servit à l’épée comme en argentine » (viande de boeuf à la braisse) ,on aurait dit zoro en pleine démo ….

le Chuurasco Rumsteck servit à l’épée
P’tit accompagnement épicé, spécialité maison.

Assisse au première loge je n’ai d’yeux que pour ce spectacle qui s’offre à moi. Le serveur d’une main habile, déshabille la viande qui se glisse dans l’assiette et comme pour lui donner un look d’enfer, il renverse le bouillon par-dessus. Ah la la! Tant d’admiration pour cette viande braisée qui attérrit sur ma langue. Wouaahh explosion immédiate. Le goût est exquis :la viande est tendre et bien assaisonnée , parfait mélange d’ail et de poivre et la petite sauce pour accompagner n’a pas son pareil! Chapeau au chef ! Trente minutes plus tard, sourire aux lèvres et ventre plein, je suis aux anges.

Dans le même temps, j’ai eu la chance de piquer dans l’assiete de mon foodiefriend, et je peux dire que je n’ai jamais mangé de purée de pomme-de- terre aussi fondante et délicieuse de ma vie. Un Must try.

P’tit Récap de la soirée

Le Filjim est géré par Mr Phillippe un connaisseur fin de la cuisine mais aussi un musicien dans l’âme (sympa et très ouvert). Le restau est situé à la montée de la côte au plateau après la radio Nostalgie. Vous apprécierez cet endroit pour son calme, la musique et la bouffe.

LE flop : le verre de mojito; j’ai trouvé que les tranches de citron et les feuilles de menthe étaient de trop en deux gorgées, plus rien! Pour une première fois j’ai adoré!

Rapport qualité/prix : 7/10 

Rapport service/ambiance: 8/10

Lexique:

Foodiefriend=Ami(e) de bouffe

Où les retrouver : Facebook page                                                                                                Plus d’articles: Les bons plans Salés-Sucrés!                                                                                                           foodierecette: Citrouille de Crabes                                                                                                     “Kajazoma” restaurant by CATHIA                                                                                                   Burger King, Bangalore (Inde)

Publicités

Une réponse sur « My first time au Filjim. »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s